AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 william ✽ I don't like alcohol but like dancing !

Aller en bas 
AuteurMessage
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Dim 6 Mar - 21:00


«All the crazy shit I did, tonight, those will be the best memories, I just wanna let it go for the night, that would be the best therapy for me» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Les filles avaient réussi à me convaincre de venir avec elles à Sushi-Bar. Finalement, peut être que cela était une bonne idée : ne plus penser à la gourde qui m'était arrivée quelques heures plus tôt. J'avais enfilé une petite robe bleue foncé avec des collants - un gilet en laine assorti et des chaussures accordées à ma tenue. La touche maquillage ne m'avait pas demandé beaucoup de temps. Premièrement, je préférais rester naturelle que de me cacher sous des couches et des couches de fond de teint. Je n'en m'étais même pas, je n'en avait pas besoin : je faisais en sorte de toujours avoir la peau nette. Un peu de crème hydratante sur ma peau avant de mettre du eyes-liner et du mascara pour faire ressortir mes yeux bleus. On avait sonné, Katie se précipita sur moi pour m'enlacer. Catherine et Samantha étaient dans la voiture collées à la fenêtre en me saluant [...]

Elles parlaient sans s'arrêter et plus je les regardaient en train de faire plus je me posais la question à savoir pourquoi j'avais accepté leur invitation. J'aurai mieux fait de rester chez moi, au calme - et de manger encore de la glace devant la télévision, au souvenir de la soirée passée avec William. En fait, c'était genre pas vraiment utile, pourquoi je pensais à lui d'un seul coup ? Je me pinçais la lèvre inférieure et passait une main dans mes cheveux.

Une serveuse arriva à notre table - j'étais la seule à la voir, n'étant pas absordé par leur discussion garçon. « Je n'ai pas commandé cela » Elle me répondait que le garçon installé au bar me l'offrait. Je fronçais les sourcils et regardait où elle m'indiquait.

Ce garçon...même s'il était de dos, je savais qui s'était. William. Je voulais remercier la serveuse mais elle était partie. Je reposais mon attention sur les filles, qui elles me regardaient avec insistance. « William t'offre un verre ? Vous êtes proches où je rêve ? » Je ne put retenir un sourire et dire non. Elles se trompaient ou pas tellement que cela mais je ne leur dirait jamais, même que j'avais confiance en elle. « T'aurai put me le dire, tu me déçois. C'est William mince. » rajouta Samantha. Et alors ? pensai-je. Ce n'était qu'un garçon après tout. Bon d'accord, toutes les filles avaient des vues sur lui mais quand même. Je ne trouvais rien à redire sauf quand Catherine en rajoutant une couche. « Wiwi il est en kiff sur toi. » Je répondais cette fois ci. « Tu dis n'importe quoi... ». Katie poursuivit en disant que je devrais le boire, que c'était offert et qu'il attendait que ça. Les filles commençaient à m'agaçaient. Je conclut en buvant mon verre d'une seule gorgée, sans pouvoir dire tellement de quoi il s'agissait.

Et je ne sais pas pourquoi mais j'interpellais un serveur. Je commandais un verre de vodka pomme. A peine avaler, cul sec j'avais déjà la tête qui tournée. C'était ça d'être pompette/bourrée ?

____________
aaah


Dernière édition par Betty-Lou Guillemot le Lun 7 Mar - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Dim 6 Mar - 23:40

J'aurais pu aller au 737. Boire comme un trou. Choisir, avec l'aide de mon meilleur ami Milo deux petites jumelles avec qui s'envoyer en l'air toute la nuit. Les séduire. Partir. Ma soirée aurait été faite. Mais je ne l'avais pas fait. J'avais choisit le Sushi-Bar, un truc plus calme, avec une ambiance moins festive, plus posée... et avec Betty-Lou, miss « je n'ai jamais bu » dedans, selon son statut facebook. Bon, je n'y allais pas spécialement pour elle, j'avais une table réservée pour moi et mon frère depuis un moment. Il voulait parler « d'affaires de famille » . Résultat, j'avais du me retrouver là. Je ne m'étais pas habillé spécialement pour l'occasion, j'avais mis une chemise blanche et un pantalon gris : de quoi faire plaisir à mon frère, tout en restant simple. J'avais aussi mis une veste grise sous mon manteau, puisqu'il neigeait légèrement, et que j'avais laissé mon bonnet chez Riley, sans grand espoir de pouvoir le récupérer avant un moment. Nous mangeâmes en discutant de tout et de rien – il ne voulait pas me faire prendre les nerfs, grand-mère devait lui avoir dit que j'étais un peu sensible ses temps ci – et évitait les sujets qui pouvaient amener à une bagarre verbale entre frères, ce qui n'était pas à son habitude, et que je trouvai plutôt gentil. Ayant fini de manger, la serveuse vint nous voir pour nous demander si nous avions besoin de quelque chose. Mon frère commanda deux scotchs, pour faire genre, et moi, qui avait remarqué depuis peu la présence de ma petite française préférée lui fit envoyer un Shirley temple, sachant qu'elle ne buvait pas. Cet envoie des moins communs fit sourciller mon frère, qui m'annonça qu'il devait partir bientôt : Il avait rendez vous dans une bibliothèque pour un groupe d'étude un samedi soir, je n'allais jamais réussir à le comprendre, vraiment. Nos verres arrivèrent, qui furent bus en moins de deux : nous étions des Acostas, après tout. De loin, je pu observer Louloute qui recevait son verre, ses amies toutes excitées à ses côtés, elle qui visiblement ne savait pas trop quoi faire, mais qui bu, au final. Je vis le serveur retourner à leurs cotés, elles commandaient autre chose, pendant que près de moi, mon frère envoyait un mail sur son blackberry, ne m'obligeant pas à lui parler. Le serveur revint près d'elles, verres au mains. Ce n'était décidément plus des sherleys. M'avait-elle menti ou elle ne savait tout simplement pas ce qu'elle faisait? Mon frère ce leva, je le suivit. Il devait passer près de la table ou les jeunes femmes étaient, j'allais en profiter pour arrêter dire bonjour. À leur hauteur, mon frère continua, quand moi je m'arrêtai. L'odeur traduisait mes doutes ; elle ne savait pas ce qu'elle faisait. Je ne dis rien, ce n'était pas de mes affaires, de toute façon, et puis, je n'avais vraiment pas de morale à faire. Je m'abbaissai un peu, mettant les mains sur les chaises de deux des filles. « Bonsoir mesdemoiselles » Je fis un tour de la table du regard « Lou. » dis-je en abaissant un peu la tête. « Qu'est ce qui vous amène ici? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 0:05


«All the crazy shit I did, tonight, those will be the best memories, I just wanna let it go for the night, that would be the best therapy for me» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Ma gorge me brûlait. J'avais bu trop vite et j'avais la bouche en feu ! Les filles mangeaient leur sushis tandis que moi je noyais mes soucis dans l'alcool. Quelque chose que je n'avais pas l'habitude de faire. C'était la première fois pour tout avouer. Je posais mon verre vide sur la table, surprise de l'avoir terminée d'un seul trait. J'avais sûrement l'air d'une ivrogne ou bien d'une fille qui n'avait pas l'air d'aller bien. Je me sentais bizarre et porta le verre à mon nez pour sentir le parfum qui s'en dégageait. Mauvaise idée ! Je clignais des yeux et poussa le verre presque de l'autre côté de la table. Samantha me regardait bizarre et me demandais si je voulais manger quelque chose. Je lui répondais que non et regarda autour de moi.

Tout le monde ici avait l'air de bien s'éclater. J'étais la seule à me sentir l'intru de la soirée. Puis elles commençaient a glousser toutes seules. Je les regardaient interloquées et compris la pourquoi de leur état soudain. Non, contrairement moi elles tenaient l'alcool et les quelques verres qu'elles avaient déjà bu n'étaient pas la cause de leur hilarité soudaine. Je les trouvais stupides d'un seul coup !

William s'approchait de la table, il était avec quelqu'un et je ne saurais dire qui. Katie me chuchota quelque chose à l'oreille que je ne comprenais pas. Je la regardais en faisant la moue voulant juste un autre verre histoire de faire comme tout le monde et oublier la glace dans le congelo qui aurait sûrement été la meilleure façon de me consoler. [...]

Celui qui était en compagnie de William ne s'arrêta pas comme lui le fit. Je le regardait passer un instant pendant que William adressa un bonsoir à la table. Je reportais juste mon attention sur eux quand il m'interpella. Catherine me donnait un coup de sous la table et me lança un regard qui voulait dire que j'étais une grosse chanceuse. Je posais mes yeux sur Katie et la soupçonnait d'être jalouse car elle regardait William du coin de l'oeil après m'avoir regarder aussi. « On décompresse ! » répondit Samantha, qui sautait limite sur son siège. J'avais envie de rire, mais je crois que c'était sous l'effet de l'alcool. Catherine me donnait encore un coup de pied sous la table. Je la regardais un instant et reporta mon regard sur William, là - devant moi.

« Je paye ma tournée ! Vous voulez quoi ? »
Je regardais les filles, en attendant leur réponse.
« Je te payes un verre Will ? »
Les filles étaient trop longues pour répondre. Je me levais alors, me tenant à la table. Le sol bougeait sous mes pieds. C'était bizarre et désagréable. Je relevais la tête pour éviter de fixer mes pieds, m'imaginant comme si je devais marcher un fil suspendu dans le fil. Quoi que cette idée me donnait la nausée.

Et maintenant je devais essayer de passer entre la chaise où un gros monsieur était assis, bloquant le passage et William. Je le regardais de haut en bas et me dépêcher, lui frolant la main au passage. Heureusement que j'étais mince, je passais sans difficulté si on ne tenait pas compte non plus, en plus du contact de nos mains - de quand mon petit cul comme disait si bien Milo touchait celui William. Je préférais que ce soit cela que mes fesses touche le dos du gros monsieur attablé.

« Un verre de rhum s'il vous plaît » J'avais toujours voulu goûter le rhum et faire comme Jack Sparrow. Alors c'était l'occasion !

____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 0:49

J'avais l'impression d'être genre, Justin Bieber qui rencontre quelques petites filles de 5 ans. Sérieusement. Il y avait une fille qui sautillait sur son siège, limite, elle avait l'air de faire une crise de je sais pas quoi. Et il y avait ma française préféré, la seule a peut près calme, qui proposait une tournée à ses amis. Où était passée ma louloute? Celle qui me faisait manger de la glace parce qu'elle ne buvait pas... la veille. Elle avait prit un méchant tournant dans la nuit. Elle attendis un moment, puis m'en offrit un, à moi. C'était assez étrange, en fait. Un peu hors de mes habitudes, parce que, habituellement, c'était moi qui invitait, en gentleman. Malgré tout, je fis un signe de tête. « Pourquoi pas. » Après tout, ça ne faisait pas de mal de sortir de ses habitudes, a moins que l'on se nomme Betty-lou et que l'on buvait comme un trou lorsqu'on avait jamais rien prit avant : là, c'était un peu plus risqué que cela tourne mal... Mais bon, tant qu'elle était bien entourée... ce qui n'était pas le cas avec les perruches qui lui servait d'amies. Elle passa derrière moi pour aller directement au bar ; mademoiselle semblait déterminée. Je la suivie, parce que sinon, eh bien, elle risquait de prendre n'importe quoi, pas que je voulais lui donner une vision sans défaut de l'alcool, seulement, je n'avais pas envie qu'elle m'envoie un truc vert avec un petit parasol fait pour les vieilles dames qui ont besoin de se sentir en vacances. Je la suivis d'assez près. A peine arrivée au bar, elle demandais du rhum. Pas si mal. Je l'aurais plutôt vu avec un truc terminant par i, mais si elle voulait se la jouer petite dure, c'était parfait. Je fis signe au barmaid d'en faire deux et je la regardai « Madame se saoule la fraise maintenant? La glace n'était plus suffisante? » Je souris, repensant à la veille et à son pot de glace réconfortant. Le barmaid nous donna nos verres, des trucs mini, qui en valaient presque pas la peine. Alors, pour ne pas salir l'établissement, mais pour quand même lui partager mon secret, je m'approchais de son oreille « Tu sais, ils en font des beaucoup plus grand, au 737, et puis, là bas t'as pas la petite musique calme, t'as un truc beaucoup plus fort, tu te sens limite en transe, c'est géant... et c'est de l'autre côté de la rue. Tu veux y aller? » Je pris une grande lappée de mon breuvage – de faible qualité, un truc pour passer dans les resto, quoi, en la regardant, essayant de la convaincre du regard

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 1:17


«All the crazy shit I did, tonight, those will be the best memories, I just wanna let it go for the night, that would be the best therapy for me» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Si les filles croyaient que j'allais peur apporter à la table, elles se trompaient. De plus, j'avais déjà du mal à tenir debout alors à coup sûr j'aurai fait tomber leur verre sans même avoir traversé la moitié du chemin jusqu'à elle. Et j'aurai gaspillé mon argent. Tant pis pour elles. William était là, c'était déjà super.

Sur le coup il n'était pas original, il commandait la même chose que moi. J'étais un peu déçue, cela m'aurait permis d'avoir apprit un nouveau nom d'alcool. Dommage. Je regardais le barman s'agiter derrière son comptoir. Je n'aimerai pas faire ce métier là : regarder les gens se bourrer la gueule tandis que toi tu n'as même pas le droit de le faire - oaui enfin façon de parler. Je n'aime pas l'alcool et même si j'en bois ce soir c'était juste pour essayer, faire comme. Je touchais à l'alcool ok - mais si on proposait de fumer même qu'une cigarette je dirai non à tous les coups. Je m'étais promis de ne pas y toucher, et je tiendrai ma promesse jusqu'au bout !

William me parlait. Je le regardais, j'avais l'impression qu'il doublait. C'était cela les effets secondaires de l'alcool ? « Il n'y en a plus ! ... Bon si d'accord mais en fait je crois que, oaui j'avais envie de tester ta méthode. » J'avais envie de rire, je me trouvais ridicule mais je pouvais pas me contrôler. Je prenais un air sérieuse, j'essayais puis finalement manque de peau, je flanchais et je m'esclaffais. L'alcool n'était pas pour moi. Leçon de la soirée. Je passais une main dans mes cheveux et m'installa sur le haut tabouret à côté de moi. Le barman nous amena notre commande. Un verre ridicule, petit mais l'essentiel c'était son contenu. Puis ce n'était mas préoccupation en fait. Je voulais juste...tester. Je regardais William faire. Il vida son petit verre d'une seule gorgée. Il avait reposé devant lui en le faisant claquer contre le bois du comptoir. Je pris mon verre entre les mains et le porta à ma bouche - penchant la tête pour le finir comme lui. Je fis je crois la pire grimace de ma vie. Mais je n'étais pas consciente pour m'en rendre compte. Je posais le verre et porta ma main à ma bouche en toussant. Limite, je m'étranglais. Comment il faisait Jack Sparrow pour en boire autant ? Enfin non - comment il avait fait William pour pas sentir sa gorge irrité par l'alcool fort ? Mhm - l'habitude. J'étais une pauvre enfant à côté de lui. Dans ce domaine là, l'élève ne dépassera pas le maître !

Il se pencha vers moi. Pour une fois, je ne sursautais même pas. C'était un miracle ! Puis il me regardait, suppliant du regard. Je ne pouvais résister et lui répondit que j'étais d'accord. Je sautais sur mes jambes avec hâte et manqua de peu de tomber. Je m'aggripai au bras de William pour me tenir droite. « Désolé, le sol il bouge ! C'est un gros vicieux. Sinon faut que j'économise pour acheter de nouvelles jambes, je tiens plus. »

Je le regardais et je secouais mon petit gilet. J'avais chaud. Je ne savais pas si c'était la présence de William à côté de moi ou bien le fait d'avoir bu mais j'avais chaud. Et je ne pouvais pas enlever un troisième bouton comme l'avait fait William l'autre soir. Je ne pouvais pas enlever ma robe bleue non plus ! J'enlevais mon gilet et le gardais à mon bras. Cela allait un peu mieux...juste. Je passais mes mains dans mon cou pour relever ma chevelure, regrettant de ne pas les avoir attaché car il tenait chaud à ma nuque. « On y va ? » Je lui souriait.

____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 2:27

Elle battait de records de vitesse. Vraiment, elle avait déjà du mal à marcher, d'ici peu, j'allais devoir la porter, si elle continuait de la sorte – remarquez, ça ne me dérangeait pas tant que ça, c'était seulement tout à fait mignon. Elle me dit qu'elle n'avait plus de glace, j'étais le méchant qui l'avait terminé la glace. J'allais devoir lui en offrir un nouveau pot, dès que j'aurais le temps, comme un vrai homme. « Ma méthode, comme tu peux le voir est un peu plus rapide, hein. » Je lui souris, essayant de m'imaginer tomber dans un état comme elle était présentement à avec de la simple glace à la vanille. Elle se mit à rire. Elle était donc du type « happy dunker » comme j'avais pu apprendre dans les épisodes de glee que j'avais regardé, probablement d'ailleurs le seul qui m'avait vraiment plu. Je lui proposai de changer d'endroit – en même temps, les gens commençaient vraiment à la regarder, le bar était plutôt du genre chic, donc ils ne voyaient pas souvent de petites comme Louloute prendre ses premiers verres et visiblement beaucoup apprécier, et elle accepta. De suite, elle se leva, disant des trucs sans aucun sens. Le sol était vicieux et elle devait économiser pour de nouvelles jambes. Pour une fois, ce n'était pas moi qui passait pour le stupide du village.... On était deux. Elle était magnifique, comme si elle était magique. C'était peut-être un truc entre europeens, genre, un secret entre les états qui rendait les gens biens. Après avoir joué dans ses cheveux, elle me demanda si on y allait. Moi, toujours prêt, lui répondit en lui tendant la main : Les automobilistes à cette heure devenaient comme fou, la route était dangereuse, et madame tenait a peine. J'attendis qu'elle s'y agrippe et nous sortîmes. La rue avait cette humidité spéciale à montréal. Ce qui faisait que le plus petit des froids prenait aux os. J'avais nos manteaux dans les bras, mais pour la route que l'on avait à faire, ça ne valait pas la peine de les mettre. Je la tirai, descendant rapidement les quelques marches jusqu'au trottoir. J'essayai de calculer correctement un temps pour traverser, question de rester en vie jusqu'à ce que l'on atteigne le 737, mais je nous vu marcher trop vite : résultat : nous dûmes courir jusqu'au club, entrant par la grande porte. Je donnais nos manteaux au mec du vestiaire : c'était un ami a moi avant de me retourner vers ma française préférée; la soirée pouvait vraiment commencer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 2:51


«You can feel it in your mind, oh you can do it all the time, plug it in, change the world, you are my electric girl» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Je n'avais même pas le temps de réaliser que nous étions déjà arrivés ! La ville sous ses lumières de la nuit défilé sous mes yeux comme un clip. Je me surprenais toujours à m'imaginer dans un clip d'une chanson que j'écoutais et ce soir c'était comme si cela se produisait, au côté de William. C'était le pied, je me sentais comme une petite fille - sauf que là je jouais plus à la jeune fille inconsciente et profitant un maximum de la soirée.

On avait couru, je n'avais même pas eu le temps d'avoir froid, je n'avais pas eut la chair de poule. Il me trainait après lui, j'avais l'impression de voler. J'avais la tête qui tournait aussi, mais c'était un petit détail je commençais à m'y habituer. Un monsieur prit nos manteaux, je patientais pour l'attendre. La musique me prenait jusqu'au fin fond des oreilles. J'avais envie de sourire et de rire jusqu'à m'endormir dans mon lit, une fois que je serai rentré chez moi. Quoi que, il fallait que j'en sois capable. J'avais bien trop hâte de m'amuser quitte à passer pour une idiote. On dira sûrement que la coincée de service était de sortie, complètement ivre, elle se donnait en spectable qui plus est aux bras de William mais peu importe ! Je n'étais pas apte à réaliser ce qui se passait réellement.

J'entrais dans le monde de la fête, de ces fêtes que je ne voulais pas cotoyer. Avec les jeunes de mon âge qui s'amusaient. Ce soir, je faisais un peu partie du même bateau. C'était amusant, plaisant aussi. Je regardais William - il me tenait toujours par la main. Je n'avais même plus envie de lui lâcher alors quand il voulu m'accompagner jusqu'au bar je le tirais vers moi et prit les rênes. Une folle envie de danser. J'avais prit des cours de danse étant petite, puis j'en avais toujours fait avec mes parents. Est-ce que la danse spécialité de bonne nuit était aussi accessible pour la petite coincée que j'étais ? Je me pinçais les lèvres et attirait William contre moi. Je m'arrétais un instant et regardais les autres autour de nous.

Cela faisait plaisir de ne pas se faire regarder auprès de William. Tout le monde était occupé pour s'occuper d'un autre. J'appréciais. Comme si on m'avait entendu, le DJ du 737 m'avait entendu. Adieu David Guetta, bonjour MGMT. Oh mon Dieu, Electric Feel commençait à m'entraîner dans mes pas improvisés. J'avais abandonné les filles et ainsi échappée à une soirée que j'aurai sûrement voulu oublié : car l'ennui.

Je me hissais sur la pointe des pieds pour atteindre l'oreille de William et pour lui parler, car avec cette musique à son intense, bonjour la compréhension. « J'ai l'impression d'être un gosse le jour de Noël ! » Je ris, lui embrasse la joue et danse de plus belle sur Kids. Un Mix de MGMT. revivre. Je ne pourrais plus danser dans mon salon en rêvant d'être là, au 737. C'était la réalité !

Je passais une main dans mes cheveux et sautillais sur mes jambes, mon étourderie prenant je crois congès pour me laisser danser en paix. Je secoue ma tête et mes cheveux virevoltent.

____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 3:15

Paf. On était entrés dans le 737, le temps c'était complètement arrêté. On était même plus sur terre, on flottait, tout simplement. Comme des petits électrons. Je me senti soudainement tiré vers la piste de danse. C'était Lou, une vrai party animal cachée, vraiment. Je me laissait faire, la suivant. Rendu, je la vis devenir quelqu'un que je n'aurais même pas soupçonner. Elle se déhanchait comme si c'était sa seconde nature, comme si elle était née pour fêter comme ça. Ses cheveux volaient dans l'air, son sourire illuminait l'endroit, je n'avais jamais vu un truc pareil. Cette image me donnait envie de faire comme elle, de quitter mon corps, d'être en vrai communion avec la musique et l'ambiance. Elle s'arrêta un moment, venant me parler à l'oreille, j'en fus presque surpris : on avait réellement échangé les rôles. Elle se sentais pleine de vie, à ce que je cru comprendre. C'était géant, parce que c'était l'effet recherché. En temps normal, j'aurais essayé de voir Milo et Caroll Ann, qui avaient annoncer leur présence, ce soir, mais j'étais trop occupé. De toute façon, les connaissant, Milo devait déjà avoir la tête dans la cuvette et la mère de Caro lui était peut-être déjà en train de lui passer un savon. Je recentrai mon attention sur Lou, le temps de m'approcher de son oreille pour lui parler. « Bienvenue dans mon monde chérie. Soif? » Chérie. Ce n'était même pas un mot que j'utilisais, habituellement. La plus part du temps, j'utilisais des trucs moins glamours, genre « babe » ou « toi » parce que j'avais totalement oublier – ou encore je n'avais pas écouté quand il avait été dit – le nom de la personne qui était devant moi. Elle ne me répondis pas sur le champ, trop emportée par la musique. Elle était vraiment ailleurs. Un peu comme moi, pendant un petit voyage au LSD, mais bon, ce n'était pas vraiment la même chose. La chanson atteignant sa fin – la transition commençait – je vis l'énergie de ma petite louloute s'éteindre. Elle me reprit la main, me tirant au bar. Mademoiselle était en plein contrôle de la situation, ou du moins, elle tentait de le prendre et c'était vachement coule à voir.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 3:30


«You can feel it in your mind, oh you can do it all the time, plug it in, change the world, you are my electric girl» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Je n'arrivais même plus à m'arrêter sauf la réponse que Will me dit à l'oreille me fit ralentir le rthmme. Je le regardais, des paillettes dans les yeux. Oui j'avais soif d'un seul coup. Mais la musique n'était pas encore terminée alors je préférais profiter jusqu'à la derrière note. Je n'aurai jamais pensé m'amuser au temps l'espace des premières minutes. Et pourtant...la preuve ! La nuit ne faisait que commencer, c'était extra, mieux que tout, mieux que la vie. Je pense que sans alcool dans le sang je n'aurai pas été capable de me comporter de la sorte mais je m'en fichais, je n'avais pas envie de réfléchir. Je dansais en me déhanchant, je me collais des fois à William pour ensuite m'écarter et sauter sur mes pieds. Et ainsi de suite, encore, plus fort.

La musique se terminait et la magie s'éteignait petit à petit. Mes tympans vibraient encore par la puissance du son. J'étais éssouflé et j'avais chaud. J'attrappais la main de William et l'entraîna avec moi jusqu'au bar. Je ne savais pas quoi commander alors je demandais au barman de quoi me rafraîchir pour une nouvelle danse. Je ne cherchais pas à savoir ce que contenait mon verre, je buvais à grande gorgée et reposais mon verre.

Plus je le regardais et plus j'avais envie de l'embrasser. Je tentais de me contrôler et de regarder autre chose que son visage car tout enflammait mon désir. Que ce soit ses yeux et son regard, sa bouche, son sourire et son rire. Je m'étais rapproché sans m'en rendre compte, comme lui l'autre soir quand il m'avait embrassé. Je n'avais plus peur d'embrasser un garçon, dans la mesure que c'était lui, tout était parfait. Je me pinçais la lèvre inférieure et m'appuya sur son torse pour venir parler encore à son oreille. « J'ai chaud, on va prendre l'air ? »

J'attendais sa réponse, restant planté là a accrocher son regard. Mon coeur battait mais je ne souspçonnait pas juste sa présence d'y être pour quelque chose. Il y avait aussi le fait d'avoir danser à couper le souffle, d'être excitée comme une enfant de quatre ans... Je souriais.


____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 3:55

Elle allait me rendre fou. Vraiment. Elle avait cette force qu'elle n'avait pas habituellement. C'était un peu comme la première fois que j'avais vu Riley avec son nouveau look : un coup direct dans l'estomac, mais, d'un autre côté, je savais parfaitement que c'était passager. Que demain, après un bon mal de tête, voir quelques nausées, elle serait redevenue la petite louloute sensible et douce que tout le monde connaissait, mais que peu prenaient le temps de vraiment apprécier. Elle m'avait tiré par la main jusqu'au bar, commandant n'importe quoi, pour boire comme si c'était de l'eau, ne me laissant même pas le temps de réaliser où l'on était. C'était les effets de quelques verres prit trop vite sur moi : je devenais encore plus lent que l'escargot que j'étais habituellement, parfois, même, je me mettais à changer de langue sa prévenir, parfois dans une seule phrase, je pouvais mélanger les trois que je connaissais, soit le français, L'anglais et l'espagnol, la langue maternelle de mon père, qui n'avait même pas été celui qui nous l'avait montré. Tout allait trop vite. Même la lumière sur les murs. Je me sentais lourd. Très lourd. Comme si on m'avait foutu un sac de brique sur les épaules. Le truc bien là dedans, c'était que ça ne durait que quelques secondes, je revenais à moi assez vite, c'était seulement comme de petite absences. Un petit voyage dans un pays plein de petit lapins bondissant dans ma tête. Elle avait fini son verre, et était de retour vers moi, elle regarda mon visage un moment, avant de se coller sur moi pour me parler. C'était ça la vie. Vraiment. J'étais trop bien, mais elle, comme elle disait, avait chaud. Elle voulait sortir. Damn girl. Elle voulait ma mort avec ses allés-retours dignes d'un petit chat qui veut aller chasser dehors quand il fait trop froid? En plus, il faisait froid, dehors, on devrait attendre nos manteaux. Uuuh. Mais bon, c'était sa soirée, je n'étais pas pour gâcher un truc qui avait si bien commencer, alors, je lui repris la main, me faisant tirer de force à l'extérieur, ayant à peine le temps de prendre nos manteaux. La porte s'ouvrit devant nous; il ne neigeait plus, mais l'humidité était toujours présente. J'enfilai mon manteau rapidement, mettant ma capuche sur les oreilles ; il faisait froid, sans cheveux pour les couvrir. Devant moi, il y avait une petite fêtarde, elle devait geler. « tu veux le tien? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 4:23


«You can feel it in your mind, oh you can do it all the time, plug it in, change the world, you are my electric girl» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Je pouvais vite devenir insupportable à vouloir devenir d'un endroit à l'autre. Sauf que William se montrait patient et enthousiasme. Je ne voulais pas profiter de sa bonne humeur mais il montrait tellement de plaisir à le faire que je cherchais pas à comprendre et que je continuais, jusqu'à l'épuisement. Je tenais encore debout malgré mon déséquilibre certain.

Nous étions dehors, cela faisait du bien, de quitter la chaleur presant de l'intérieur du 737. De la fumée blanche sortait de ma bouche et j'étais déjà crispée, les épaules nuent frigorifiée juste après quelques secondes de virée. Je me tournais vers lui et lui sourit. « Non ça va. » répondai-je. J'étais un peu folle, j'allais sûrement attrapée quelque chose mais je voulais vivre ma soirée à cent pour cent, quitte à tomber malade. Oui, j'étais folle, alors un peu plus un peu moins. Il n'y a qu'un pas. Je marche sur le trottoir et lève la tête vers le ciel. Je tourbillonne en silence, les bras tendus, malgré que ma petite cervelle est déjà sur mon manège. Je progresse sur le trottoir et attrape un réverbère à proximité. Je tourne quelques secondes doucement sans excès car je ne veux pas tomber et m'arrête d'un seul coup pour fixer la lune. J'ai moins froid. En petite robe. Etonnant pour une fille qui n'avait toujours pas prit l'habitude du climat. J'étais bizarre jusqu'au bout ce soir, quelqu'un d'autre, transformée jusqu'au lever du jour où je réaliserai avec douleur mes folies de la veille. Mais je n'y étais pas encore, même si je ne savais pas l'heure. Où était William ? Je me tournais et le voyais. Je souriais et un chat couru devant moi, à m'en faire perdre l'équilibre. Cette fois-ci je n'arrivais pas à rester debout et je tombais à la renverse sur le trottoir, les fesses meurtries en premier. Satané chat, satané verglas ! Je gémissais doucement et essayer de me lever du mieux que je pouvais. La neige avait mouillée ma robe et en plus et cela me frigorifiait d'un seul coup. « Outchhh...j'ai mal aux fesses ! » Je me mit à rire et combat mes tremblements et mes claquements de dents.

*

William était chou : il avait enlevé son manteau pour le mettre sur mes épaules. J'en profitais même pour respirer son parfum et son odeur quand je me serrer à l'intérieur. Il avait une petite veste grise pour rester un minimum au chaud mais j'avais un peu honte.

Et à présent j'étais sur l'échelle en fer, sur laquelle le chat avait bondit pour disparaître ! Je voulais lui montrer qui était le plus fort, je voulais aussi lui prouver que même s'il m'avait fait tomber j'étais loin d'être mal. Un peu idiot de prouver à un animal de quoi on était capable mais bon. L'alcool, les effets. Vous ai-je déjà dis combien j'étais malchanceuse ? Je glissais sur l'un des barreaux où mon pied était posé et je tombais à la renverse, sans rien pouvoir faire ou peut être m'aggripper au cou de William qui était juste en face de moi. L'espace d'un moment j'avais laissé ma tête posée sur son épaule, me croyant morte. Sauf que non, mon coeur battait encore, mon coeur était tout entier et je n'avais pas de cheville foulée. Je relevais la tête et écartait un minimum ma tête pour pouvoir regarder William. En plus de nos visages rapprochés, j'avais eut le réflexe non pas de me contenter de ses épaules mais de tout son corps. Mes jambes demeuraient repliées autour de sa taille. Je voulais le remercier d'être là à proximité mais je n'en eut pas la force - subjugué une fois de plus par son charme et son visage tout prêt affola mon coeur. Je restais là, les bras autour de son cou, et après un moment de courte hésitation de venait poser mes lèvres sur les siennes pour un baiser que j'aurai cru plus court mais cependant plus intense que l'autre soir. J'avais même caressé l'un de ses lèvres timidement avec ma langue sans m'en rendre compte. J'avais déjà les yeux ouverts et prit de panique je laissais glisser mes jambes pour les faire tomber par terre et commencer à partir...car trop perturbant pour moi d'un seul coup ! Ô MY GOD !


____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 5:31

Elle avait l'air de la petite lucy, qui ouvrait l'armoire magique à danser avec son réverbère. Le plus drôle là dedans c'est que je pouvais presque passer pour le calme, le petit timide. Je ne pouvais rien faire d'autre que la regarder danser comme ça, grillant hyper rapidement une cigarette, question qu'elle n'ait pas le temps de me le reprocher, je ne voulais pas gâcher la magie avec mes addictions de mauvais garçon. Limite, j'eus l'impression d'être flash gordon sur ce coup. J'étais sur le point de finir, vraiment, genre que tirais pour la dernière fois – une très long dernière fois, mais bon, c'était ça quand même – quand, durant un moment d'inattention – j'avais arrêter de regarder ma louloute durant un quart de seconde pour regarder le sol et trouver un coin pour écraser mon mégot quand paf. Elle se retrouva sur le sol. Comme mon mégot, d'ailleurs, simultanément. Je faillit même m'étouffer, avec tout ça. Elle grelottait, riant sur le sol. Qu'est ce que j'allais faire d'elle? Je lui tendis la main. Elle m'avait fait peur sur ce coup là, et elle avait mouillé sa robe. Je lui tendis la main en reprenant mon souffle. « Tu veux aller trop vite toi. Et puis tes fesses je te ferais bien des bisous magiques ou un massage, mais ça pourrait paraître fort déplacé, j'ai pas envie d'avoir une amande, tu vois? » Si amandes, il y avait? J'avais entendu parler de trucs du genre pour mastu.. bref, plaisirs en publique, mais pour.. bref. Je l'aidais à ce lever et j'enlevai mon manteau, pour ne garder que ma veste, lui mettant mon manteau sur les épaules. Tout de suite après, elle montait a sur une échelle, malgré mes avertissements, pour rattraper le chat qui l'avait fait tomber plus tôt. Ce qui devait arriver arriva, elle glissa sur un barreau glacé. Une chance, elle n'était pas trop haut, et je la surveillait d'assez près, cette fois. Du coup, elle me tomba dans les bras, s'accrochant à mon cou et entourant ma taille de ses jambes. Elle resta un bon moment la tête sur mon épaule, je sentais son petit cœur affolé bondir dans son corps. Elle bougea ensuite la tête, me regardant. Le froid me mordait les épaules, mais je ne le remarquait même plus ; l'habitude, peut-être, ou le fait que lou était tout près. Elle me regardait, je faisais la même chose. Je voyais son visage sous un nouvel angle, sous une nouvelle lumière, c'était magique. Sans trop que j'ai le temps de remarquer, ses lèvres étaient sur les miennes, comme ça, paf. Je dus rêver, mais je crois avoir senti sa langue un moment, il ne fallait pas se faire de film non plus; on faisait déjà des pas de géants, ce qui limite, me faisait un peu peur. Peut-être qu'elle avait senti cette hésitation, parce qu'elle s'arrêta net, me lâchant, et faisant quelques pas. Elle partait? Comme ça, me laissant en plan? Je me retournai, la suivant. Je l'avais surveillée toute la soirée, ce n'était pas à un tel moment que j'allais arrêter. J'attrapai son bras le plus près, doucement, pour ne pas lui faire de mal. « Lou...» j'aurais pu lui reprendre mon manteau, la laisser partir, mais je voulais surtout répondre à une question que j'avais; Qu'est ce qui l'avait fait fuir, comme ça? J'aurais pu lui demander, avec des paroles, mais je cru qu'il y avait de meilleur façon de capter son attention, alors, après qu'elle se soit retournée, je ne lui laissai pas le temps d'ouvrir les yeux, de réaliser, que je l'embrassais, encore, ressentant toujours la même magie, poussé par un désir incompréhensible d'être près d'elle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 5:59


«You can feel it in your mind, oh you can do it all the time, plug it in, change the world, you are my electric girl» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer J'avais rit à sa remarque. Et j'étais repartie, sans tenir compte que je pourrais encore tomber à force de sautiller comme je le faisais.

*

Non je ne partais pas à cause de lui mais j'avais un besoin de m'enfuir. J'avais peur, je ne sais pas exactement ce qui se passait ces derniers jours mais tout s'accélérer entre William et moi. Je ne savais pas où donner de la tête. Et je pouvais en parler à personne. Ni même à ma mère qui savait tout sur ma vie, ou bien confier mes problèmes de coeur à une meilleure amie. Garder tout enfoui en soi c'était pas bon non plus. Ma mère ne savait pas tout, j'avais mit longtemps cependant à convaincre mon frère de ne pas parler de l'épisode Clark aux parents. Il avait grogné mais finalement accepté, me jurant de faire attention à moi. Et toute les fois où un garçon m'approchait de trops près, il était dans les parages. A son retour, s'il savait mes aventures avec William il allait s'assurait qu'il était un bon garçon. Puis j'avais peur de m'attacher, peur de mal faire les choses aussi, de ne pas savoir rendre heureux la personne dont je suis amoureuse.. je n'ai jamais connu ça et d'ailleurs je ne le dis jamais à personne car j'ai un peu honte d'être la fille qui n'a jamais eu de petits copains ! Etre vierge était pas un problème, je complexais pas au niveau sexuel mais cela n'était pas la question. [...] Je commençais à filer que je ne pouvais même plus avancer. On me tenait le bras, et sous l'emprise de William je ne pouvais plus rien faire. Alors j'ai fais ce que j'avais à faire et je me suis retournée. Je voulais baisser la tête mais il été plus rapide que moi !

Mon coeur était loin de se calmer, il allait encore en voir des couleurs ce soir. J'avais peut être aussi fait exprès de marcher doucement, je ne sais pas mais bref : à peine ses lèvres posées sur les miennes et bien ce fût l'explosion ! Le premier baiser avait était fort, celui que je lui avait intense mais alors celui dépassait tous les paliers : c'était plus qu'explosif, plus que tout : j'étais débousollé jusqu'au fond de mon coeur. Et malgré mon malaise voilà que je me serrais tout contre lui pour être plus proche encore. Des larmes commençaient à baigner mes yeux clos. Ce baiser me semblait durer une éternité : et si c'était cela, je voulais bien mourir maintenant ! Embrasse un ange. Je commençais à trembler, cela aurait put être à cause du froid mais pas du tout, j'étais juste trop perturbée. Faut dire aussi que William me mettait dans un état pas possible !!

Mes mains étaient venus caresser ses cheveux ou plutôt les serrer dans la paume de ma main : je crois que jamais je n'ai eu autant de force ! Comme si je ne voulait pas le lâcher. Mais c'était trop - et après je ne sais combien de temps après qu'il m'est embrassé à son tour, je me dégageais de lui, secouée, les yeux presque rouges. Je clignais des yeux et je ne put retenir une larme de couler le long de ma joue. Non, non, non ! Pas cela ! J'essuyais vite mon visage d'un revers de manche, essayant de contrôler les autres pestes de larmes qui s'apprétaient à glisser.

J'étais émotive, à vif ! Un, car c'était le cas et je l'aurai été sans être bourrée et de deux, car il y avait aussi l'alcool alors cela augmentait encore plus ma sensibilité. Je savais même pas quoi dire. Je voulais courir à toute jambe mais il me rattraperait sûrement alors non. « Pardon » dis-je en ayant marre de ce silence de plomb. Fallait au moins dire quelque chose.

Et mon coeur était comme déconnecté de mon cerveau car j'avais beau lui dire intérieurement de se calmer il ne le faisait pas. Soit il était capricieux et casse-cou soit c'était pour une simple et bonne raison : j'étais ce qu'on pourrait appeller - amoureuse de William !


____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 6:32

Je sais pas. C'était... ce que c'était. Il fallait y être pour comprendre, voyez. Il fallait avoir eut ses lèvres sur les votre pour simplement en avoir une idée. Ajoutez y l'ambiance. Le froid. Les gens qui parlent tout près. La musique de la boite. La sensation provoquée par l'alcool. Le soulagement que provoque la nicotine lorsqu'on en avait besoin : vous aviez alors le moment parfait. Celui que j'avais vécu. Que seul deux personnes avaient pu ressentir ; elle et moi. Certes, on devait avoir des visions bien différentes de la chose. Ça allait probablement alimenter les conversations de ses amies durant un bon moment... Malgré que je m'en foutais. Mais vraiment. Elles n'étaient pas de ma liste de priorités, qui en ce moment, étrangement, débutait par Lou, pour être suivie de ma routine habituelle. Ça ne m'étais pas arrivé depuis un sacré bail. Après un moment, elle se retira, encore une fois. Damn. Je commençais à m'y faire, à trouver l'angle le plus confortable, même si chaque degré était merveilleux. Je soupirais en souriant; je devais revenir à mes esprits, ça avait été vite, tout de même. À ce moment précis, j'aurais aimer être un homme élastique. M'étirer jusqu'à la lune. Me laisser revenir sur terre, et sauter. Me transformer en boule de feux. Parce que c'était ce que j'étais, à l'intérieur; un feu brûlant. Un truc énorme. Plus gros encore que la maison de mes parents qui avait brûler, quand j'étais petit. C'était plus fort que ça, plus sauvage. Je la regardai, pour revenir sur terre, me dire que c'était bien vrai. Tout de suite, mon sourire me lâcha, elle pleurait. Je m'approchai, me demandant si je devais risquer de faire un pas de plus. Elle s'excusa... Mais de quoi? Sans trop savoir quoi faire, je la pris dans mes bras. « non c'est moi. Tu veux qu'on aille chercher ton manteau? Je te raccompagnes. » Je la lâchai après avoir reçut une réponse, faisant quelques pas et lui ouvrant la porte, demandant directement son manteau. Pendant que je faisais un signe à un taxi. Mon coeur battait toujours dans mes tempes. Je ne saurais dire si j'étais heureux ou malheureux, tout était trop rapide, flou. Nous allions avoir certaines choses à mettre au clair, plus tard, parce que pour ce soir, c'était bien amplement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Betty-Lou Guillemot

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 26
Pseudo : Grudge

ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 6:50


«You can feel it in your mind, oh you can do it all the time, plug it in, change the world, you are my electric girl» - william, hochelaga-maisonneuve, sushi-bar nippori. chant


writer Pendant le trajet jusqu'à mon appartement, on avaient pas dit un mot, on ne s'était absolument rien dit. On marchait tout près l'un de l'autre sans se tenir la main; mais la proximité était tout de même présente. Non il n'y était pour rien, mais je ne lui avais rien dit de plus. Je voulais juste rentrer chez moi et dormir. J'en avais grandement besoin. Trop d'émotions pour ce soir, l'autre soirée chez moi avec la glace n'avait était rien à côté de ce soir. C'était dingue...

Ma folie s'était comme cachait, ne voulant plus sortir de moi. Se sentait-elle coupable ? Je pensais n'importe quoi [...] On n'avait pas couru, nous avions prit notre temps pour rentrer. Et une fois à proximité du plateau du j'habitais mon envie de rester seule disparaissait. Je ne savais pas ce que je voulais au fond. C'était invivable, j'en avais tout bônnement assez ! Je me mordais la lèvre inférieure quand nous arrivons sur le chemin. Plus nos pas s'ajoutaient, plus l'appartement était proche, plus le temps passé avec William augmentait et plus cela progressait, plus le court de la soiée prenait fin. Je crois que j'allais bien dormir ce soir, le lendeman serait une autre histoire !

Arrivée devant la porte je constate que Hyso n'est pas là - alors je sors les clefs de la poche de mon manteau et la glisse dans la serrure, toujours silencieuse. En fait, je ne lui ai plus adressé un mot depuis mon misérable désolé. Je soupire doucement et ouvre la porte pour entrer. Je me retourne vers William le regarde. Pas besoin de lui rendre son manteau car il a sur le dos, je lui avais rendu en récupérant le mien. Je voulais dire quelque chose mais rien ne sortait. Alors je passe le palier et l'embrasse sur la joue en lui souhaitant une bonne nuit. Je voulais aussi qu'il fasse attention en rentrant même s'il n'était pas en voiture. Je le remerciais puis un silence de quelques secondes où je le fixais. Si cela avait été plus simple je lui aurait même proposé de dormir à la maison, si je n'avais pas été aussi compliquée... mais non. J'espère qu'il n'avait pas remarquer mon hésitation au travers mon silence.

Je referme la porte, doucement sans le lâcher du regard, jusqu'au dernier millimètre que pouvait me permettre l'ouverture de la porte d'entrée. Un tour de clef et je me dépêchais d'aller à la fenêtre pour le regarder partir. Il restait planté là, quelques secondes encore devant la porte avant de se retourner et de partir, sans se retourner.


____________
aaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
W. Alexis Acosta-Gagnon
    ADMIN — catch me if you can

avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Pseudo : Fleuve.

well, you're a hot mess and i'm falling for you, and i'm like hot damn let me make you my boo cause you can shake it shake it shake it. yeah you know what to do. you're a hot mess, i'm loving it, hell yes


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   Lun 7 Mar - 6:53

Je verrouilles smooch

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://montreal.forum-canada.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: william ✽ I don't like alcohol but like dancing !   

Revenir en haut Aller en bas
 
william ✽ I don't like alcohol but like dancing !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William Mocquet
» GHOST WILLIAM, étalon léopard au domaine du Vallon
» William: c'est la fête du cheveu !!! :)
» William B
» Présentation de William

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Montréal. :: L'amuserie :: ♣ corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit