AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dance the night away • pv

Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Carter

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 25
Pseudo : roxie


ma petite vie.
relations :
histoire, en bref:
caractère:

MessageSujet: dance the night away • pv   Lun 14 Mar - 20:35



Le temps s'était réchauffé aujourd'hui. Plus frais qu'un printemps, plus chaud qu'un hiver. Je ne pourrais dire exactement à quelle saison le temps faisait référence. Nous étions paradoxalement au milieu de deux. Un entre deux désagréable. J'avais hâte de pouvoir revêtir mes robes et des jupes, sans être dans l'obligation de mettre ses affreux bas de nylons transparents, désagréables au touché. Les bourgeons ne poussaient pas encore à la cime des arbres, il n'y avait pas encore de trace de pelouse qui voulait s'échapper de sous son grand manteau blanc. Il n'y avait que, encore et toujours, comme depuis des semaines et des semaines, cette saleté de neige qui s'incrustait. Elle restait, plus forte que jamais. Elle ne voulait pas nous quitter, cette année. La glace avait commencé à fondre, heureusement pour nous. Il ne restait que la neige à faire partir. Dehors, l'air respirait le printemps. C'était frais, gratifiant, plaisant. Purifiant je dirais même. Aucun baume de pollution m'était venu jusqu'aux narines.

Assise sur mon canapé, jambes bien allongées sur ma table basse de verre – ma mère m'aurait assassiné sans plus attendre lorsqu'elle aurait découvert la position que j'adoptais – je caressais la souris tactile de mon macbook afin de déconnecter la page de mon compte facebook. J'avais flâné toute l'après-midi. Musique à fond, portable à mes côtés, macbook sur mes genoux : je n,avais que traîné ici et là sur le web. Rien de plus ennuyant. Ma soirée saurait probablement terminé comme l'après-midi avait commencé si Milo ne m'avait pas proposé un plan pour nous divertir. Plan que j'acceptais sans peser le pour et le contre. Pourquoi me torturer alors que j'en mourrais d'envie?

Ma relation avec Milo s'arrêtait à des amis. De bons amis. Il me faisait rire, nous sortions, nous buvions, nous fêtions : il me faisait passer du bon temps peu importe les activités qu'il me proposait. Moi qui détestait le sport de contacte, j'acceptais même d'aller voir les matches des jeunes qu'il entraînait. Milo était la personne qui me fallait rencontrer à Montréal. Bien vaillant avec moi, toujours charmant, craquant. Je savais qu'il avait certaines mauvaises habitudes, qu'il lui arrivait de butiner ici et là, pourtant je n'arrivais à lui trouver de vrais défauts. J'avais beau me tourmenter, me creuser la cervelle : il n'y avait aucun défaut concret qui lui collait à la peau. Mauvais signe? Absolument pas.

J'avais mis un temps fou à trouver LA tenue idéale. J'avais envie de mettre le paquet ce soir. Allez savoir pourquoi, je ne voulais pas faire perdre la tête qu'à Milo, mais à tout les hommes qui se retrouveraient sur mon passage. Je voulais être irrésistible, femme fatale. Celle qui serait désirer de tous, pour mieux être apprécier par un seul. Jouer un jeu de prouesse séductrice sans fin, s'abandonner à un prétendant qui ferait jalouser les autres. À première vue, il n'y avait rien à jalouser dans ma tenue de départ. Short, débardeur. Simple, presque moche. Il me semblait mission impossible de trouver dans ma garde-robe cette tenue de rêve...
Après mûre réflexions, j'optais pour une robe de satin noir, courte, sans manche quelque peu pailletée. Elle était très foncée sur le buste, travaillée de dentelles au niveau du décolté, puis s'amincissait à l'abdomaine. La doublure descendait jusqu'au milieu – peut-être même quelques centimètres plus haut – de la cuisse et laissait paraître le reste de la tenue plus légère. En tournant, on aurait dis que je volais. Elle brillait, reflétait toute les lumières qui la frappait. À celle-ci, j'ajoutai une paire de longue boucle d'oreille argent.

Je mis quelques minutes avant de déclencher la sonnerie de sa porte. Un sentiment de timidité m'avait accablé, comme si j'en avais fais un peu trop. L'air s'était refroidit, chaque respirations déclenchait un drapé blanc sortant de mes lèvres teintent en rouge. J'avais froid. Sans plus tarder, j'enclenchais la sonnette. Milo résidait à quelques pattés de maison de chez moi, j'étais alors pile à l'heure. La porte s'ouvrit devant moi. Je souris. Je mis un pied sur le parquet, mes talons raisonnèrent lourdement. « Bonsoir » avais-je prononcé détachée, d'un ton mielleux. Tel un gentleman, il pris en charge mon long manteau noir. Je dévoilais maintenant mes atouts : irrésistible look que je lui avais concocté. Passant une main dans mes cheveux quelques peu bouclés, je fermais les yeux humant l'air de son loft. « Il y a quoi au menu ?» Décrétais-je, sourire coquin toujours posé sur mes lèvres rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
dance the night away • pv
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» ANNECY By night sous la neige = vive le ski de fond
» Ladies Night!
» 11-12/06 - La Ventoux Night Session - des footbikers au RDV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Montréal. :: L'amuserie :: ♣ corbeille-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit